La magie de la chronologie inversée

 

Comme son nom l’indique, la chronologie inversée n’est autre qu’une approche narrative présentant une histoire à l’envers. Les évènements ne suivent pas leur ordre temporel d’occurrence, en commençant par les plus récents vers les plus anciens.

Utilisée au cinéma, Memento ou Irréversible en sont des exemples marquants, la chronologie inversée a déjà fait ses preuves (lorsqu’elle est bien appliquée).
A l’heure de la vidéo corporate, certaines marques ont su se l’approprier, comme l’illustre cette vidéo de 30 Millions d’Amis.

 

Pourquoi ce procédé ? Imaginez-vous une histoire qui s’ouvre sur son point culminant ou sur les conséquences de ce point culminant. Dans notre exemple, un homme accompagné de son chien, à l’hôpital, après un accident manifestement violent.

De prime abord, on ne comprend…eh bien rien. En effet, nous n’avons pas, contrairement à notre habitude, notre pouvoir de spectateur omniscient. La chronologie inversée hameçonne donc l’intérêt initial des spectateurs. Ils souhaitent comprendre « Pourquoi ? » et « Comment ? ».

De plus, suivre pas à pas le chemin du personnage principal nous pousse à l’identification. En effet, à chaque étape l’audience peut se targuer de comprendre un peu mieux le chemin du protagoniste. Or, le consommateur contemporain ne croit pas tout ce qu’on lui sert, il lui faut de l’appropriation, de l’identification et de l’affect. Sans oublier que le besoin de clarification pousse à une attention aiguisée…idéale pour faire passer votre message.

Enfin, n’oublions pas que l’originalité séduit à l’heure de la surinformation. Un peu de surprise et de suspense sont les bienvenus dans un océan de vidéos plus ou moins similaires.

Le mystère de la chronologie inversée est dorénavant levé.

A vous de jouer !