Vidéo et mémoire : l’idylle amoureuse

Vous vous souvenez mieux du documentaire allemand que vous aviez regardé avec Mme Lionel, votre professeur d’histoire-géo de 4e B, que des blocs de textes qui composaient le cours de Monsieur Bernard, professeur d’SVT. La raison ? Votre mémoire est plus sensible à la vidéo. Explications.

 

Les scientifiques découpent la mémoire en quatre aires distinctes : la mémoire sensorielle (issue des différents sens), la mémoire à court terme, la mémoire de travail et la mémoire à long terme. La mémoire sensorielle permet de figer des sens : un son, une image, une odeur sont associés à un événement, une personne, une saison… Le sens plus stimulé est celui de la vue. L’image peut être retenue à court ou long terme, en fonction de différents facteurs.

Les images qui arrivent au cerveau sont les mieux retenues, pourquoi ?

D’un point de vue physique, 40% des fibres nerveuses qui arrivent au cerveau sont directement connectées à la rétine. Pourcentage d’autant plus important que le cerveau est relié à l’ensemble du corps. Ainsi, 90% des informations qui viennent au cerveau sont visuelles. C’est pourquoi 65% de la population est considérée comme ayant une « mémoire visuelle ».

La vitesse de traitement des images par le cerveau serait selon des études 60 000 fois plus rapide que pour du texte, ce qui explique que l’on puisse lire et relire un texte sans vraiment avoir compris son contenu.

Aussi, les émotions sont traitées dans le lobe temporal du cerveau, tout comme les informations sonores. Les informations visuelles sont quant à elle stockées dans le lobe occipital, proche de ce « lobe des émotions ». Une vidéo a logiquement plus de chances d’être retenue : le son et l’image procurent des émotions, du fait de leur traitement dans la même région du cerveau. Ces deux stimuli forment donc deux souvenirs.

D’un point de vue évolutif, l’Homme a longtemps communiqué en signes plus qu’en mots et il en résulte que le cerveau analyse et transmet plus d’informations lorsqu’il voit une vidéo, une image, car il y a été formé. Par exemple, la vision de certaines couleurs peut avoir un effet immédiat sur la fréquence cardiaque.

Enfin, la vidéo permet de capter toute l’attention du spectateur : elle stimule l’ouïe et la vue simultanément. C’est pour cette raison qu’il est plus facile de déranger quelqu’un lit qu’une personne qui regarde une vidéo.

 

Quel intérêt pour votre entreprise ?

Compte tenu des faits et chiffres explicités ci-dessus, la vidéo est LE moyen efficace de se démarquer dans l’esprit de vos prospects/clients. Une vidéo qui procure des émotions, explique simplement votre concept, permet d’appréhender facilement vos valeurs etc. sera toujours un avantage. Elle vous permet d’être mémorisé ou préféré, car leur mémoire va inévitablement mieux se souvenir de vous et de votre vidéo plutôt que du « pavé » d’autres entreprises qu’ils ont lu, à moitié concentrés. Il y a donc statistiquement plus de chances que vous soyez choisis.

On se lance ?

 

 

 

Klap de fin !